L’Impromptu et la Compagnie YZ

Pascale ClémentPascale Clément

Pascale débute ses études de violoncelle au Conservatoire de Musique de Clermont-Ferrand et se passionne très tôt pour la musique baroque. C’est dans cette optique qu’elle entre au Conservatoire National Supérieur de Lyon où elle obtient, en 2009, son prix de violoncelle baroque. Elle complète ensuite sa formation auprès de Rainer Zipperling à la Hochschule für Musik de Cologne, puis de Christophe Coin et Bruno Cocset au Conservatoire National Supérieur de Paris.
Depuis plusieurs années, elle se produit dans de prestigieux orchestres, tels que Pulcinella (dir. Ophélie Gaillard), Amaryllis (dir. Héloïse Gaillard), Les Folies Françoises (dir. Patrick Cohen Akenine), ou encore Les Paladins (dir.Jérôme Corréas), et joue sous la baguette de Olivier Schnebelli, Paul Agnew, Daniel Cuiller…

Sa notoriété grandissante lui ouvre les portes de nombreux festivals français où elle se produit régulièrement au sein d’orchestres ou d’ensembles de musique de chambre, et lui permet d’enregistrer plusieurs CDs. Désireuse d’explorer le répertoire des cantates profanes baroques, elle est à l’initiative de l’Ensemble L’Impromptu, qu’elle créé en 2013.
En 2011, Pascale Clément a été demi-finaliste au Concours International de Musique Ancienne de Bruges. Elle est également lauréate de la Fondation Meyer et a reçu le soutien de la Société Générale ainsi que du Zontaclub Auvergne.

Victorien DisseVictorien Disse

Guitariste de formation, s’intéresse très vite à la musique Flamenca, sous l’enseignement de Claude Worms. Entre temps, il entre au CNR de Rouen en guitare Classique dans la classe d’Alain Rizoul.
Passionné de Jazz depuis son enfance, il entre à l’American School of Modern Music, où il obtient le diplôme en 2010. Il se tourne ensuite vers la musique ancienne, où il suit l’enseignement du luth baroque avec Miguel Yisrael pendant deux ans. En 2011, il entre au CRR de Versailles pour suivre les cours de Benjamin Perrot en Théorbe et luth renaissance. Il travaille avec Le Baroque Nomade, Faenza, les Impatiences, Ars Vocalis, la compagnie du Mage et participe fréquemment aux chapelles musicales avec le Centre de Musique Baroque de Versailles sous la direction d’Olivier Schneebeli. Il crée avec la harpiste triple Caroline Lieby l’ensemble Mitis.

Marieke BoucheMarieke Bouche

Titulaire d’un premier Prix de violon moderne et de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Lyon et d’un master de musique classique et romantique sur instrument d’époque de l’Académie de Saintes. Elle développe son activité musicale dans plusieurs directions, de la musique baroque à la musique contemporaine.
Aujourd’hui, elle se produit dans de nombreux ensembles, baroques (Collegium Vocale Gent (P.Herreweghe), B’Rock (Belgique), Compagnia di Punto, classique et romantique, Cercle de l’Harmonie (J. Rohrer), La Chambre Philharmonique (E. Krivine), Orchestre des Champs Elysées ( P. Herreweghe), Anima Aeterna (J. van Immerseel)) et en musique contemporaine avec l’ensemble Cairn. Elle est aussi membre de deux petites formations baroques, Rosasolis et Suonare e Cantare, et d’un groupe de musique de chambre, l’Armée des Romantiques, qui sont appelés à se produire dans de nombreux festivals européens.

Jeanne Jourquin
Jeanne Jourquin

Après dix ans de piano, Jeanne Jourquin décide de se tourner vers le clavecin. Elle étudie au Conservatoire du 7e arrondissement avec Élisabeth Joyé, et au CRR de Boulogne-Billancourt avec Frédéric Michel, avant d’entrer au Conservatoire Supérieur d’Amsterdam en 2011, dans les classes de Bob van Asperen et Menno van Delft. Grâce au programme Erasmus, elle effectue en 2013 un séjour de 6 mois au CNSMD de Lyon, dans la classe de Jean-Marc Aymes.
Elle obtient son Bachelor à Amsterdam en juin 2015 et poursuit actuellement ses études en Master au CNSMD de Paris, dans les classes d’Olivier Baumont et Blandine Rannou.
Jeanne participe à plusieurs stages et projets de musique baroque : master-classes avec Pierre Hantaï, Bob Van Asperen, Bertrand Cuiller, Gérard Lesne, Freddy Echelberger, Emma Kirkby, Ton Koopman, Jörg-Andreas Botticher, Raphaël Pichon, académies de Vannes, de Lisieux et du Périgord Noir, Orchestre des Goûts Réunis…Elle enseigne le clavecin au Conservatoire de Lucé (28).

Marine Lafdal FrancMarine Lafdal Franc

Après une formation de pianiste et des études musicale à la Maitrise de la Cathédrale du Puy-en Velay, Marine Lafdal-Franc obtient une licence de musicologie de l’université Paris-Sorbonne, et entre dans le même temps au Centre de Musique Baroque de Versailles, sous la tutelle d’Olivier Schneebeli.
Avec la troupe du Centre de musique baroque de Versailles, elle se rend en 2011 au National Center for the Performing Arts de Pékin, à l’Opéra de Massy, à L’Opéra Royal de Versailles, au Theater an der Wien (Autriche),ainsi qu’à l’Opéra-Comique de Paris.
Depuis 2014, elle s’est produit avec l’ensemble Correspondances (Dir. Sébastien Daucé) au festival des Rencontres musicales de Vézelay, la Chapelle Rhénane (dir. Benoit Haller), Les Folies Françoises sous la direction de Patrick Cohen Akenine, le Galilei Consort (Benjamin Chénier), l’ensemble La Tempesta (dir. Patrick Bismuth) et le Chœur de Chambre de Namur (dir Léonardo Garica Alarcon). l’Eliogabalo de Cavalli sur la scène de l’Opéra Garnier (septembre/octobre 2016), elle se produira à nouveau cette saison avec le Chœur de chambre de Namur et la Cappella Méditerranéa de Léonardo Garcia Alarcon sur la scène du théâtre Colon de Buenos Aires pour Il Diluvio Universale de Falvetti et l’Orfeo de Monteverdi.
Lauréate en 2017 de la fondation Royaumont, elle se produira au festival de Royaumont avec les Talents Lyriques sous la direction de Christophe Rousset, interprétant le rôle de Téti dans la Morte d’Orfeo de Stefano Landi.

Bouside Ait AtmaneBouside Ait Atmane

Commence à danser en 2004. Il est alors formé par Emmanuel Oponga, parallèlement à sa formation universitaire. Adepte du travail chorégraphique dès ces débuts, il travaille aujourd’hui avec plusieurs compagnies :
Cie Sens’As (Emmanuel OPONGA) : interprète sur de nombreux shows, et aussi sur la pièce «Terres inconnues » (2010)
Cie SLU (Emmanuel OPONGA et Loic RIOU) : interprète sur de nombreux shows et sur la pièce «Illusion » (2010)
Côté Corps (Mélanie SULMONA) : interprète sur les pièces « Rêves sans gravité » (2011) et « Urban Beings » (2012)
Cie Par Terre (Anne Nguyen) : doublure dans un premier temps puis répétiteur sur les pièces «Promenade obligatoire » (2012) et « bal.exe » (2014).
En parallèle, Bouside participe à de nombreux « battles » (batailles de rue), donne des cours pour différentes associations et collabore régulièrement comme intervenant pédagogique pour le CCN de Créteil et du Val de Marne, la Maison des Arts de Créteil et les compagnies Côté corps et Par Terre.En 2017 il est finaliste avec Géométrie Variable pour La France a un Incroyable Talent.

François LamargotFrançois Lamargot

Danseur et chorégraphe, s’est formé dans divers centres de formations parisiens (Kim Kan, Harmonic, AID..). Mais c’est dans la rue et en participant à des « battles » (batailles de rue) qu’il se complète en hip-hop. Sa carrière de danseur commence dès ses 17 ans dans différentes comédies musicales (« Gladiateur », « Belle, Belle, Belle »…). Trois ans plus tard, l’envie de mettre en avant la force d’un groupe, La XXe Tribu, le pousse à créer sa première pièce, »Horizon ».
En 2011, il créée sa deuxième pièce « Akasha ». Parallèlement il devient l’assistant chorégraphe d’Anthony Egéa. Notamment pour Le Beijing Contemporary Dance Theater puis pour «Rage» réunissant des danseurs du continent africain ; des créations à l’échelle internationale qui contribuent à forger son inspiration et son expérience scénique.
En 2015, il finalise sa troisième pièce « Gardien du Temps » et signe le court-métrage « Reflet » qui fait introduction à son projet de solo.
En 2016 il termine son deuxième court-métrage « Les Ailes de l’air » et reprend le chemin des battles. Il est finaliste au Juste Debout Amsterdam catégorie expérimentale et remporte l’Open your Mind à l’IBE.